L’Etat espagnol rendra-t-il «hommage» aux indépendantistes catalans morts en France lors de la Grande Guerre?

voluntaris_de_la_legio_estrangera_combatent_a_belloy-en-santerre._729507Roser Cussó, publié dans Catalan Independance (blog, Le Monde) le 22 juin 2016

Cette contribution comprend essentiellement la traduction d’un fragment de l’article «Le ministre Margallo veut rendre hommage aux indépendantistes catalans morts en France lors de la Grande Guerre» de Bernat Ferrer, publié dans le journal numérique El Món le 9 juin 2016. Nous y avons ajouté une introduction.

Introduction : il est important de rappeler que l’Etat espagnol ne reconnaît toujours pas le droit d’autodétermination des Catalans. Il mène, en outre, une campagne ouverte contre les efforts d’internationalisation de la cause indépendantiste face à l’impossibilité de voter sur la question dans un référendum, comme en Ecosse. Il peut être également pertinent d’ajouter le dernier scandale en date sur l’usage des institutions par l’Etat espagnol contre les partis catalans. En effet, hier (21 juin) le journal El Publico a publié une conversation téléphonique entre le ministre de l’Intérieur espagnol Jorge Fernandez Diaz et le directeur de l’Office Anti-fraude de Catalogne (OAC), Daniel de Alfonso, où le premier demandait au second de lui faciliter toute information qui pourrait incriminer les deux principaux partis souverainistes, ERC et CDC, dans des cas de corruption (http://www.publico.es/politica/fernandez-diaz-conspiro-jefe-oficina.html). Supposé être indépendant, de Alonso assure sa collaboration au service de la stratégie du gouvernement espagnol. La conversation date d’avant le 9 novembre 2014, jour de la consultation sur l’indépendance organisée par le gouvernement catalan de CDC avec d’autres groupes politiques et la société civile.

Article de Bernat Ferrer traduit : Il y a cent ans de cela, plus d’un millier de volontaires catalans décidèrent de se battre aux côtés de la France lors de la Grande Guerre, avec la conviction qu’une victoire des Alliés pouvait conduire à l’indépendance de la Catalogne. Le même raisonnement fait, par exemple, par les volontaires tchèques, avec dans ce cas, des résultats plus favorables. Un grand nombre de ces volontaires périrent au front, un sacrifice que la République a toujours reconnu, et encore plus à l’approche du centenaire. C’est dans ce contexte que le 4 juillet aura lieu la commémoration de la terrible bataille de Belloy-en-Santerre, où périrent en une seule journée plus de 900 combattants de la Légion Etrangère. Parmi eux, cinquante Catalans. Mais la commémoration prend l’eau suite à l’intromission de l’ambassade espagnole en France

Le village de Belloy-en-Santerre (Somme, Picardie) fût littéralement rasé il y a cent ans. Cinquante indépendantistes tombèrent, dont le chef des volontaires catalans, Camil Campanyà. Après la guerre, afin d’honorer leur mémoire, le gouvernement régional de la Catalogne finança la reconstruction de la mairie, l’église et le monument aux morts. En signe de reconnaissance, les voies principales de Belloy-en-Santerre portent les noms de « rue de la Catalogne » et « rue de Barcelone ». Et une plaque sur la façade de la mairie sur la façade de la mairie rend hommage à Campanyà.

Les années passant, la Guerre d’Espagne, la Deuxième Guerre mondiale, le franquisme… ces liens d’amitié s’affaiblirent. A l’occasion du centenaire, la commune avait souhaité renouer avec la Catalogne. C’est dans ce but qu’elle avait contacté la délégation de la Generalitat (le gouvernement de la Catalogne) à Paris, les invitant à rendre un hommage officiel aux volontaires catalans, comme ont prévu de le faire les ambassades des États-Unis, de la République Tchèque et d’Allemagne avec leurs morts. On prévoit également la présence du Souvenir Français, de la Légion Étrangère et du Conseil Régional.

D’après ce que le journal El Món a pu obtenir des autorités locales, ces plans sont près d’échouer suite à l’intromission de l’ambassade espagnole en France. Dans un premier moment, le personnel de García-Margallo, Ministre des Affaires étrangères espagnol, avait décidé d’ignorer les célébrations, considérant qu’elles ne concernaient pas ses intérêts. Rendre hommage à des Catalans qui avaient donné leur vie pour la République française dans l’espoir que celle-ci soutiendrait par la suite l’indépendance de la Catalogne…, le plus raisonnable était de faire celui qui n’entend pas.

Car il y cent ans, avec les principes auto-déterministes du président nord-américain Woodrow Wilson traversant l’Europe, le catalanisme vit en la Grande Guerre l’opportunité de combattre l’Espagne de la Restauration des Bourbons. Cependant, les aspirations séparatistes ne furent pas prises en compte lors de la Conférence de paix de Paris. Ceci malgré le fait que ces jeunes Catalans, d’entre 20 et 30 ans, étaient morts sous le drapeau étoilé indépendantiste.

Mais alors que l’hommage était prêt, la préfecture de la Somme, considérant que le rang de la représentation catalane n’était pas suffisant, invita l’ambassade espagnole à y participer. Paradoxalement, donc, l’ambassadeur espagnol à Paris, Ramón de Miguel, déposera une couronne de fleurs en honneur des Catalans qui donnèrent leur vie sur le front comme moyen pour gagner l’indépendance de la Catalogne.

Cette décision a provoqué une crise diplomatique de premier ordre, car suite à ces développements, la délégation de la Generalitat à Paris refuse d’y participer, considérant que l’hommage espagnol constituera une insulte à la mémoire des indépendantistes catalans. Sur place, l’émotion a laissé place à la stupéfaction, voyant que l’acte d’hommage aux héros catalans peut perdre tout son sens.

——–

Pour plus d’information sur l’internationalisation du catalanisme et de l’indépendantisme à l’époque de la Première Guerre Mondiale voir le travail de l’historien Xosé M. Núñez Seixas, publié en 2010 : Internacionalitzant el nacionalisme. El catalanisme polític i la qüestió de les minories nacionals a Europa (1914-1936), València, Afers.

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/le-debat-sur-la-catalogne-s-invite-dans-un-hommage-a-la-bataille-de-la-somme-581770.html

L’Etat espagnol rendra-t-il «hommage» aux indépendantistes catalans morts en France lors de la Grande Guerre?

http://www.mon.cat/cat/notices/2016/06/margallo_preten_homenatjar_independentistes_morts_franca_gran_guerra_165032.php